jeudi 12 mai 2011

La fatigue au travail ne fait pas bon ménage...

Fatigue et travail: mieux comprendre pour agir efficacement
Il nous arrive tous à un moment de se sentir fatigué, mais si la situation perdure, si au retour du travail on a juste le goût d'aller s'écraser devant la télé et se boucher les oreilles à tous les "bruits de fond" que font le conjoint et les enfants... Hummmm: il y a de bonnes chances de souffrir de surmenage.

En fait, si on répond "NON" à l'énoncé: "En général, je me sens encore en forme après le souper" ou "OUI" aux énoncés: "En général, j’ai besoin de plus d’une heure pour récupérer après mon travail" ou "Quand j’arrive à la maison après le travail, il faut me laisser tranquille", ça vaut peut-être le coup d'aller lire cet article. On y retrouve une gamme de recommandations notamment sur l'alimentation, l'exercices et autres. Oui, oui, on connaît plusieurs de ces trucs, mais en même temps, les auteurs nous invitent ici à s'y pencher en profondeur avec des méthodes bien concrètes, soit de prendre avec un grain de sel une dette ponctuelle de sommeil, la panique du lendemain fatigué n'aidant en rien à l'endormissement, mais de prendre le "train du sommeil" quand il passe en prenant soin de regarder notre hygiène de vie. Ils vont même jusqu'à nous inciter à aller rencontrer notre employeur pour rediscuter de l'organisation de l'activité de travail si un trop plein nous écrase au point de créer un stress aux répercussions que l'on connaît. À quoi bon de longues heures de travail si la littérature fait état que la fatigue diminue la vigilance, la capacité à prendre des décisions, la concentration, l'attention et la mémoire; augmente le taux d'erreurs, l'absentéisme et on en passe... Est-on plus productif?

Saviez-vous que 17 heures de temps éveillé équivaut à un taux d'alcoolémie dans le sang de 0,05%? J'ai pensé au personnel de la santé souvent obligé à doubler les quarts de travail; on ne permettrait pas la conduite automobile... mais on permet de poser des actes médicaux dont la portée a un impact sur la vie des gens... réflexion à faire n'est-ce pas?


Annie Drouin et Jean-Philippe Lamonde, conseillers en prévention à l'Association paritaire pour la santé et la sécurité au travail - secteur affaires sociales - APSSAP - viennent de publier un article fort intéressant encore une fois: "Fatigue et travail: mieux comprendre pour agir efficacement"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...