lundi 14 novembre 2011

Des logements accessibles

Je viens de tomber par hasard sur un article parlant des appartements Noveom. Ces appartements situés en France sont conçus pour être accessibles pour des individus en perte d'autonomie, mais surtout pour permettre de s'adapter selon l'évolution de la condition d'un individu. Le câblage électrique est prévu pour des ouvertures automatisées des portes, des fenêtres, l'abaissement des caissons supérieurs du mobilier de cuisine. Les caissons inférieurs sont mobiles et permettent le dégagement de l'évier et offre une surface d'appui basse pour les activités en position assise.

La salle de bain dispose autant d'installations pour l'accès sans contrainte à la douche, mais également de parois pour protéger l'aidant.

Le lavabo est réglable en hauteur - j'avoue que je n'avais jamais vu ce genre d'adaptation.



La tringle amovible de la garde-robe est une idée fort intéressante. De même qu'un chemin lumineux pour se rendre la nuit à la salle de bain.


Une ergothérapeute a participé à cette démarche: Élisabeth Hercberg. Beau travail. Inspirant. Ce serait une bonne idée de développer de tels appartements au Québec!

mercredi 9 novembre 2011

Embaucher un ergonome, c'est penser au delà de la machinerie

afp.com/Pierre Andrieu
L'ergonome, effectivement, ne débarque pas en entreprise pour seulement relever des mesures dimensionnelles d'un poste de travail; certains pensent qu'il n'y a qu'à ajouter, changer déplacer les dispositifs, machines, mobiliers, équipements et hop! le tour est joué et tout devrait rentrer dans l'ordre. On veut des changements rapides, on ne veut plus de plaintes, on veut que ça produise.

L'ergonomie, c'est un métier où l'analyse de l'activité est au coeur de la démarche, car le travailleur doit s'adapter aux changements avec le moins, voire avec d'autant moins de contraintes possibles. L'objectif: améliorer les conditions d'exécution du travail en optimisant efficacité, productivité et qualité du produit. L'organisation du travail, les stratégies d'exécution, les modes opératoires propres à chacun recèlent des clés que l'ergonome dépiste pour mieux comprendre et mieux transformer le travail. Article fort intéressant ici dans l'Express sur notre profession.

jeudi 3 novembre 2011

Sur la pile, il y a à lire... L'intervention en ergonomie


J'ai sur la pile à lire depuis cet été: L'intervention en ergonomie. Il m'est essentiel de revenir aux fondements qui sous-tend la pratique, car les automatismes et l'instinct nous incitent parfois à prendre des chemins qui ne sont pas toujours les plus judicieux. Question de ne pas perdre le nord, vaut mieux consulter les boussoles que nos collègues chercheurs nous pointent.

"Comprendre le travail pour le transformer - La pratique de l'ergonomie" (Guérin, Laville et al.) a été le manuel des fondements théoriques de l'ergonomie que j'ai utilisé avec les étudiants en ergonomie lorsque j'ai été invitée à une charge de cours à l'Université du Québec à Montréal. Maintenant, "L'intervention en ergonomie" est un outil de cet acabit mais qui m'apparaît augmenté et avec la vision québécoise de la pratique. Mais avant d'en parler davantage, je me fais le devoir de le lire et d'y revenir. C'est la courte bande vidéo qui en témoigne qui m'a fait rappeler de ramener ce livre au-dessus de la pile. Je vous reviens donc.




Éditions Multi-Mondes


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...