lundi 26 novembre 2012

Santé et habitudes de pensée

"Il y a assez que ça va mal, on va pas en plus s'en faire avec ça!"
Un article fort intéressant de Jacques Lafleur, psychologue, que j'ai lu aujourd'hui. Il y relate entre autres que les optimistes auraient une durée de vie près de 20% plus longue, ce n'est pas rien. Chez l'optimiste, le fait de croire que quelque chose est possible favorise une prise en charge et la mise en oeuvre de moyens pour améliorer une situation donnée. L'impact sur la santé commence là...!

La jalousie, l'anxiété, la colère, les frustrations récurrentes, l'ultra-perfectionnisme, l'envie et autres émotions malsaines engendrent une réponse biologique de déséquilibre en accroissant notamment le fonctionnement du système nerveux sympathique avec les effets pervers engendrés par entre autre une sécrétion anormale de cortisol. Par conséquent, nul ne peut nier que se tourmenter, ressasser les malheurs présents et passés sont des poisons intérieurs néfastes à la santé. En contrepartie, l'optimisme, la capacité à prendre du recul, l'autonomie, la capacité à se relier sainement aux autres, la tendance à la proaction, l'auto-responsabilisation, la générosité, la gratitude, la capacité à apprécier les choses et les gens, l'estime de soi, etc ont certes un impact positif sur la santé. À lire... Cliquer pour agrandir l'article.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...